L’énergie au gaz, est-ce bon pour la planète ?

gaz planète

La combustion du gaz naturel émet dans l’atmosphère des éléments carbonés responsables entre autres du réchauffement climatique. Même s’il est abondant et peut être moins polluant que le charbon par exemple, son impact environnemental n’est pas négligeable. Le biométhane est de plus en plus promu dans plusieurs pays pour substituer au gaz naturel.

L’énergie au gaz et les autres énergies

Les gaz à effet de serre et les microparticules émises lors de la combustion sont entre autres des paramètres déterminants dans le choix d’une source d’énergie. Lorsqu’on brûle du gaz naturel, on libère environ 55 kilogrammes de dioxyde de carbone pour un gigajoule de chaleur, ce qui représente respectivement environs 75 % et 50 % des quantités de CO2 émises lors de la combustion du pétrole et du charbon. Quant aux particules fines, la combustion du gaz naturel en libère jusqu’à 5 fois moins que le mazout.

Un autre avantage du gaz naturel est son abondance sur la planète. Ceci explique entre autres son faible coût. Le gaz naturel se présente ainsi comme un véritable complément à l’énergie solaire photovoltaïque dont la production dépend fortement de la météo.

Le principe de production de l’électricité dans une centrale au gaz naturel est pratiquement le même qu’avec les énergies fossiles. Dans un premier temps, le gaz est brûlé, ce qui permet de produire suffisamment de chaleur pour faire fonctionner les turbines. L’électricité est ainsi produite grâce aux mouvements des turbines. En pratique, la différence entre les procédés est que le gaz naturel promet un meilleur rendement que le charbon et le fioul tout en restant moins polluant.

Le gaz naturel comme énergie de chauffage ?

Le bois de chauffe est sans aucun doute la source d’énergie de chauffage qui se veut être la plus respectueuse de l’environnement. Le gaz naturel produit 20 fois plus de dioxyde de carbone, gaz à effet de serre, que le bois de chauffage. Le problème est que le bois de chauffage n’est pas accessible par tout le monde.

D’un autre côté, l’utilisation de l’électricité pour le chauffage domestique garantit une faible émission d’éléments carbonés dans la nature. Cependant, l’électricité en elle-même est en grande partie produite en France à partir de déchets radioactifs toxiques avec d’importants risques, que ce soit pour les êtres vivants que pour l’environnement.

Le transport du gaz naturel est-il dangereux pour l’environnement ?

Il est rare d’assister à des fuites de réseaux durant le transport de gaz naturel. Lorsque cela se produit, on assiste non à une marée noire, ni à une contamination des sols mais à l’émission dans l’atmosphère du méthane, un des plus importants gaz à effet de serre.

Depuis quelques années, le gaz de schiste est timidement exploité.  D’abord, l’extraction requiert d’importantes quantités d’eau avec des risques de pollution de la nappe phréatique et des rivières. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que son exploitation est interdite en France.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*