Porte-cartes recyclé : l’indispensable

porte-cartes en bâche recyclée

Le porte-cartes recyclé est un peu votre chouchou ! C’est un cadeau publicitaire abordable, qualitatif et communicatif.

porte-cartes recyclé
Porte-cartes recyclé dans les bâches du CE RATP

Pourquoi un porte-cartes recyclé?

Il faut avouer que c’est un objet qu’on aime offrir et recevoir. Il peut accueillir nos cartes en tout genre, carte de collaborateur, pass, cartes de fidélité ou cartes de visite…

Quoi de mieux qu’un porte-cartes recyclé confectionné dans vos bâches de communication pour illustrer vos engagements RSE* devant un client en sortant vos cartes de visite?

Pour finir de vous convaincre, voici un petit extrait des 3000 porte-cartes confectionnés dans les bâches du CE de la RATP. Ces derniers ont été remis aux collaborateurs en vue de les impliquer dans les engagements durables de leur entreprise.

Comme le dit cette citation de Benjamin Franklin que nous affectionnons :

Dis-moi, et j’oublierai.

Enseigne-moi, et je me souviendrai.

Implique-moi, et j’apprendrai.

Comment ça marche?

Nous pouvons confectionner des porte-cartes en bâche dans les bâches PVC mis aussi dans les bâches micro-perforées.

Après réception de vos bâches dans notre atelier, elles sont découpées à la main de manière à faire ressortir vos visuels, vos slogans ou vos logos.

porte-cartes recyclé

Vient ensuite la phase de découpe à chaud de manière à venir façonner puis doubler la bâche. C’est à la couture que nous personnalisons le produit avec une étiquette en bâche elle aussi recyclée.

Tout ce processus est réalisé en Ile de France et illustre à merveille le principe de l’économie circulaire (les déchets des uns deviennent les matières premières des autres).

La démarche vous séduit ? Consultez-nous!

*Responsabilité Sociétal de l’Entreprise

 

Le recyclage de bâches vu par Sabrina

EcoActions vu par

Nous laissons la plume à notre « stagiaire » pour mieux vous faire vivre le quotidien du recyclage de bâches des Eco-Actions.

C’est pas n’importe quelle stagiaire Sabrina ! Elle prépare le concours de professeur d’économie-gestion option marketing. Notre démarche l’a intéressée tout autant que l’idée d’avoir un regard extérieur et expert sur notre action nous a séduites.

Voici donc son récit, écrit sous la menace de nos cutters 😉

Immersion dans la « vraie » vie des Eco-Actions

Qui n’a jamais rêvé d’être une petite souris pour découvrir des secrets bien cachés, élucider des mystères, admirer des savoir-faire…

C’est cette chance que j’ai eu de suivre quelques jours les Eco-Actions (enfin les Zizas) et d’observer leur incroyable métier de recyclage de bâches; ce qui m’a permis de répondre à la question suivante :
Mais comment sont réalisées les si chouettes créations en bâches des Eco-Actions ?

Et bien, j’étais loin d’avoir saisi toute la précision de leurs actions…

Une semaine bien remplie

Ça tombe bien, cette semaine c’est objectif confection de 3000 porte-cartes de visites. Le client a fourni ses bâches publicitaires et souhaite les recycler pour en faire des cadeaux à ses équipes, créés à partir de sa matière. Distribution prévue lors d’un évènement organisé dans 4 semaines, top chrono !
D’abord il faut tester la matière du client : Est-t-elle adaptée au projet de sa 2eme vie ? Des prototypes ont été faits : évidemment avec 3 matières différentes de bâches il faut vérifier qu’elles soient toutes compatibles au montage de l’objet choisi. Dernières validations par téléphone avec la personne en charge du dossier chez le client, dans une ambiance conviviale avec les Zizas bien sûr !

test bache recyclée
test matière

Et c’est parti pour le découpage des 3000 « coupons » pour créer les porte-cartes. Avec mon gabarit j’ai pu participer à cette expérience unique et insolite : chercher les meilleures parties à couper de la bâche pour la valoriser sur un porte-carte… En suivant toute une liste de règles qui permettent d’avoir un œil averti aux meilleures sélections. Parce qu’une image imprimée sur une surface de 3mx2m, il faut savoir la mettre en valeur sur des coupons de 22cmx29cm, et c’est là qu’intervient toute l’expertise des Eco-Actions.  La réflexion est de mise à la fois pour faire les plus beaux objets, et à la fois pour en découper 3000  au total… Optimisation et valorisation de la matière, l’art de l’upcycling !

upcycling et valoriastion matière
quand la bâche te parle…
valorisation bache
la coupe ou l’un art de l’optimisation

C’est sur plusieurs jours que la mission « découpe » va se faire et mobiliser toute l’équipe des Eco-Actions. Évidemment, il y a aussi l’activité quotidienne et le planning à associer à cet objectif !

La vie de la coopérative

Par exemple une pause s’impose pour aller à la réunion de l’EssCoop, la réunion  mensuelle et l’assemblée générale, qui se déroule toute une matinée à Ste Geneviève des Bois. C’est l’occasion de voir les autres sociétés de la coopérative à laquelle les Eco-Actions adhèrent et de faire le point sur le passé et l’avenir… (Au passage, je remercie chaque membre de m’avoir si bien accueillie et permis d’assister à cette réunion qui fut extrêmement riche en savoir-faire de gouvernance d’entreprise).

mensuelle de la coopérative ESSCOOP chez Coeur d'Essonne
mensuelle de la coopérative ESSCOOP chez Coeur d’Essonne

Retour à la coupe…

…des 3000 coupons… Au fur et à mesure, ils sont comptés, lavés à la main, repassés, puis empilés… Oui, c’est un service de haute qualité ! Les coupons sont vérifiés un par un à chaque étape, ils sont tournés dans le bon sens, c’est-à-dire celui choisi pour la face « avant »… Il faut aussi penser à imprimer les étiquettes avec le logo du client à coudre sur la face « dedans »… Toute une gymnastique ! Et oui, une bâche à plat, il faut la visualiser en 3D pour trouver les bons visuels, et sélectionner les bonnes faces.

L’ESAT associé à la démarche

Nouvelle pause dans cette mission, il faut aller à l’ESAT chercher la commande faite par la Ligue contre le cancer et celle faite par la fédération française de volley. Voilà une escapade qui permet de découvrir l’équipe de confection de l’atelier ESAT et les étapes de création des produits. Sophie la chef de l’atelier nous remet les objets confectionnés, et retour à l’atelier de St jean de Beauregard pour continuer la découpe des porte-cartes…

bache recyclé ecoactions
quand les bâches parlent d’elles-mêmes

Enfin, le compte y est ! Dépôt de la totalité des coupons chez le maroquinier situé à quelques kms de l’atelier des Eco-Actions. Les porte-cartes de visites sont confectionnés dans cet atelier de maroquinerie car ils sont « doublés », c’est une petite spécificité liée à la qualité de la bâche : la doublure vient la rigidifier et la solidifier. Pour chaque bâche, une solution… Toutes les matières sont réutilisables et recyclables à leur manière ! Cela signifie que chaque création est vraiment unique !

Le maroquinier, un partenaire local privilégié

Et puis un matin, il y a un appel pour une demande de confection de 550 trousses en bâche ! Le client ne fournit pas la bâche et demande une livraison dans moins de 21 jours dans le sud… Alors un briefing s’organise : cahier des charges de la trousse, tests matière avec le maroquinier, dessin du modèle et choix des coutures… Et vérification de la possibilité de planifier la confection avec l’atelier… Quelles bâches utiliser ? Quelles couleurs choisir ? Qui est le client final ? Étiquettes avec logo ou pas ? Une série de questions se posent…

Avec si peu de délai, il faut s’organiser pour couper, nettoyer, repasser… Et puis il neige. Les températures sont en dessous de zéro alors autant dire que les conditions de travail par ce froid à l’atelier de St Jean de Beauregard sont difficiles… Heureusement avec les Zizas, il y a toujours une solution à tout !

À contexte particulier, solution particulière : un repli est organisé dans une maison pouvant accueillir 12 bâches de 3m70 x 3m, à étaler au sol pour découper au chaud. Opération organisation d’un nouvel espace de coupe !

deuxième vie des baches
atelier découpe nomade

Et me voilà à déplacer de grandes bâches d’une campagne de communication magnifique; une matière dans une qualité incroyable au toucher, très épaisse, avec des couleurs lumineuses !

Manipuler ces bâches publicitaires, les déplier, les toucher, les découvrir grandeur nature, sentir leurs parfums et s’imaginer qu’elles vont avoir une 2eme vie…

Un projet qui a du sens

Je participe à un projet responsable ! Cela me donne des sensations uniques, comme se sentir acteur pour l’environnement, ou bien encore cette satisfaction à répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux du développement durable… Wahooo !

Et c’est reparti pour de la découpe !

Toujours entre d’autres missions nécessaires et inévitables du quotidien, comme la lecture des mails, la communication, l’administratif, la gestion informatique des devis et commandes, la logistique quotidienne… Et j’en oublie !

Et voilà, pour moi c’est déjà fini. Et je sais que ce n’est que la partie visible de l’iceberg du recyclage de bâches que j’ai découvert… C’était incroyable de vivre votre quotidien et de participer à ces projets de si près…

Sacrée expérience pour moi. Merci pour votre confiance, et pour toutes vos bonnes soupes du midi !

EcoActions vu par
©ChlomoMasliah/ESSCOOP

Woawwww… On en rougit encore… Merci Sabrina!!!

Le Re-Made in France sur France Inter

Emission Carnets de Campagne sur Les Eco-Actions
Séduit par le « Re-Made in France »

Nous nous sommes rencontrés à l’occasion d’une soirée pleine d’énergie entrepreneuriale organisée par Essonne Active, fin 2016.

Philippe Bertrand, animateur de Carnets de Campagne sur France Inter, présentait la soirée tandis que nous invitions les participants à fabriquer un bloc-notes perpetuel sur la base du rapport d’Essonne Active et d’anciens papiers à entête obsolètes.

Atelier bloc-notes recyclés avec les Eco-Actions - ReMade in France

Lors de cette soirée, le Colibree François Rabasse* avait joliment fait sa part en nous présentant Philippe Bertrand qui avait été séduit par notre démarche « Re-Made in France ». Nous avions laissé notre carte en de bonnes mains, pas convaincues que l’énergie positive de cette belle soirée dépasserait les frontières de l’Essonne…

*François Rabasse est cofondateur de Colibree, société coopérative qui propose des flottes de vélos à assistance électrique aux entreprises et aux collectivités.Atelier bloc-notes recyclés avec les Eco-Actions - Re-Made in France

Epilogue

Et pourtant, un jour de décembre 2017, l’équipe de Carnets de Campagne nous a contactées. Notre carte était précieusement archivée et nous allions trouver notre place dans une semaine de reportages essonniens.

Nous vous invitons à redécouvrir cette interview d’Isabelle Nicolas que nous avons mis en images pour illustrer notre démarche.

Le Re-Made in France (remède) et les sacs en bâche piscine Re-sac y ont été particulièrement plébiscités. Voilà une belle illustration de notre action.

Il est réjouissant de constater qu’il existe encore des médias de cette qualité; qui prennent soin de diffuser toutes les infos de leurs interlocuteurs sur leur site et qui génèrent un trafic non négligeable sur les réseaux. Les auditeurs ne s’y trompent pas, ils sont 1 240 000 chaque jour à écouter Carnets de Campagne sur France Inter!

Carnets de Campagne en Essonne

Retrouvez toutes les émissions de cette semaine essonnienne sur France Inter :

Essonne – 08/01/18 avec ReVIVRE Ile-de-France, (épiceries solidaires) et  l’ADER (réhabilitation du réseau d’eau du plateau de Saclay) et Ecolalies (accompagnement d’enfants autistes).
https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-08-janvier-2018

Essonne – 09/01/18 avec Les Eco-Actions (sacs en bâches recyclées;), Espace singulier (soutien aux aidants) et Patchwork Evasion (travaux d’aiguilles à la prison de Fleury).
https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-09-janvier-2018

Essonne – 11/01/18 avec l’Attribut de Draveil (laboratoire d’initiatives éco-citoyennes), ligue départementale contre le cancer, Latitude 91 (médias des quartiers) et Les Ailes du moulin (ancien moulin de la galette de Brunoy).
https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-11-janvier-2018

Essonne – 12/01/18 avec ADSE (à St Escobille, association de défense de la santé et de l’environnement), Anne-Marie Vaillé (insertion des familles Roms et enseignement du français aux réfugiés) et association PôleS Noé (entrepreneurs sociaux).
https://www.franceinter.fr/emissions/carnets-de-campagne/carnets-de-campagne-12-janvier-2018

Un sac en bâche, pourquoi c’est pas donné ?

Derrière le prix d’un sac en bâche

Un jour, quelqu’un nous a dit : « Dites-donc, un sac en bâche, c’est pas donné ! »

Cette réflexion nous a semblé étrange (bah, non, on ne donne pas, on vend 😉 ) , voire injuste (comparativement aux sacs en voile de bateau, un sac en bâche, c’est donné 😉 ).

Alors nous nous sommes interrogées…

Qu’est ce qui détermine le prix d’un bien ou d’un service ?
L’offre et la demande … mais aussi le lieu de fabrication et le mode de production. Il nous a semblé bon de faire un peu de pédagogie en expliquant ces chiffres.

Quand un client achète un sac en bâche recyclée, voilà la décomposition de son prix :

  • 32% ESAT/Transport : Si nous réalisons la découpe à la main, pièce par pièce de chaque cabas, nous confions la couture à un ESAT (personnes en situation de handicap). Ce dernier se trouve en Ile de France et c’est notre plus grosse charge mais c’est aussi le choix d’une chaîne de production locale et solidaire.
  • 10% Coopérative et Charges : Nous ne sommes pas une association mais une entreprise sociale. Nous faisons partie d’une coopérative : ESSCOOP à laquelle nous reversons 10% de nos chiffre d’affaire pour mutualiser des services comptables et juridique. C’est un système collaboratif qui prône une économie plus responsable.
  • 29% Salaires : Nous sommes deux entrepreneuses salariées de notre activité. Nous faisons le pari que le réemploi peut aussi soutenir des emplois. L’activité ne permet pas encore de nous salarier à temps plein mais nous sommes confiantes .
  • 9% Atelier et assurance : Nous avons la chance d’avoir un grand atelier, certes rustique, certes rural et qui du coup n’est pas une charge trop importante pour l’activité.
  • 20% TVA : la taxe à valeur ajoutée ! Une taxe reversée à l’Etat qui finance notre sécurité sociale, nos services publics, l’école de nos enfants, ou encore l’entretien de nos routes . C’est aussi ça acheter en France 😉

Un objet représentatif de valeurs

Alors, choisir d’offrir un cadeau en bâche recyclée à un collaborateur, un client ou un partenaire c’est choisir  d’offrir un objet représentatif de valeurs.

Alors oui, dans la balance du choix du cadeau qui va être offert il y a bien sûr la valeur, le prix d’achat de l’objet, mais pas que …

Il y aussi :

sac en bache Les Eco-Actions, la couture à l'ESAT
Montage d’un sac par l’Esat
  • l’utilité de l’objet,
  • le souhait que celui qui le recevra va en être satisfait,
  • la matière utilisée,
  • les conditions dans lesquelles il a été fabriqué,
  • son bilan carbone,

RE-MADE IN FRANCE

Le RE-MADE IN FRANCE des Eco-Actions, à base de bâches publicitaires recyclées et de ceintures de sécurité, porte un message fort et personnalisé de l’entreprise en faveur de l’environnement.

À Saint-Jean-de-Beauregard, dans notre atelier , nous récupérons les bâches événementielles de nos clients, pour fabriquer étiquettes à bagages, sacs, trousses, conférenciers et autres articles de bagagerie.

Découpées et préparées pièce par pièce, afin de valoriser les visuels et de limiter les chutes, les bâches sont ensuite assemblées dans un Etablissement et service d’aide par le travail (Esat) francilien.

Depuis 7 ans, ce sont les entreprises, les collectivités, les fondations, les associations mais aussi les fédérations sportives qui constituent l’essentiel de la clientèle des Éco-Actions.

La ville de Meudon recycle ses bâches. Une gamme de maroquinerie RE-MADE IN FRANCE unique pour une communication responsable (Sac en bâche, porte-cartes, ...)

S’il s’agit plus souvent de cadeaux d’affaires que d’objets publicitaires. L’aspect communication n’est pas oublié. L’étiquette est personnalisée avec le logo de l’entreprise commanditaire et, au dos, la mention originale RE-MADE IN FRANCE permettant de comprendre immédiatement la démarche d’économie circulaire soutenue par ces cadeaux.

Les Eco-Actions dans Essonne Mag

Les Zizas - Les Eco-Actions

Solstice d’hiver dans le mag du Conseil départemental de l’Essonne ! Depuis plusieurs années, nous travaillons avec le département de l’Essonne au recyclage de leurs supports de communication.

Les Zizas Eco-entrepreneuses

Vous vous souvenez de la bâche de promotion pour le concours “Actions pour la planète” affichée devant l’Hôtel du Département ? Savez-vous qu’elle a été transformée en housses pour tablette offertes aux lauréats dudit concours ? Explications : “Nous partons d’un outil de communication par définition éphémère pour lui donner une seconde vie”, développent Isabelle Revéret et Isabelle Nicolas (les Zizas), fondatrices des Eco-Actions au sein de la coopérative ESSCOOP, à l’origine de cette métamorphose. Trousses, porte-cartes, étiquettes…

La transformation n’est pas une fin en soi, leur objectif est avant tout pédagogique. “L’idée est de travailler sur la responsabilité des organisations pour intégrer la notion de recyclage dans la production des supports de communication.” Pour ce faire, l’ancienne technicienne en gestion des déchets et l’ex-chargée de mission dans l’événementiel ont uni leurs compétences et leurs sensibilité voilà cinq ans. En partenariat avec un établissement d’aide par le travail (ESAT) et un maroquinier local, elles ont développé cette démarche vertueuse depuis leur atelier de Saint-Jean de Beauregard. Prochaine mission des Zizas ? Faire revivre le papier des tracts publicitaires.

Les Eco-Actions dans Essonne Mag

Portraits d’une économie à visage humain

les fondatrices de Eco-Actions

Reportage d’Essonne Info autour de la soirée des 10 ans d’Essonne Active, dans laquelle les entrepreneurs de l’Economie sociale et solidaire ont été mis à l’honneur et notamment Les Eco-Actions.

les fondatrices de Eco-ActionsExtrait

« … Dans le domaine de l’écologie, ce sont les « Isabelle » qui nous relatent à leur tour leur aventure. Ces « recycleuses de matière » dont l’atelier est basé à Saint-Jean de Beauregard récupèrent récupèrent papiers et bâches en fin de vie pour en faire des supports de communication et des cabas. « Ce qu’on appelle l’économie circulaire, expliquent-elles. Nous y travaillons depuis quatre ans, et Essonne Active parraine notre projet. On est de plus en plus sollicitées sur le département. Dans notre activité, la dimension locale fait sens ! »

Les portraits de l’économie à visage humain

Une campagne de communication responsable pour Meudon

Comment mener une campagne de communication responsable à moindre coup?

La ville de Meudon innove dans ce domaine en proposant aux meudonnais d’acquérir des articles de maroquinerie RE-MADE IN FRANCE uniques et solidaires en partenariat avec Les Eco-Actions.

Voilà une façon bien originale de repenser sa communication!

La Ville de Meudon a confié aux Eco-Actions ses magnifiques bâches événementielles réalisées à l’occasion d’expositions ou de manifestations.

Chaque bâche a été découpée à la main de manière à valoriser ses éléments graphiques et visuels, témoins des événements de la ville. Les guirlandes de lampions du Marché de Noël, des troubadours, des gravures de Rabelais ou le Hangar Y… pas un détail de ces supports de communication ne nous échappe. Très peu de chutes avec la multiplicité des modèles et un bien meilleur avenir que l’incinérateur pour les bâches. On les retrouve sur les sacs à main, les pochettes, les porte-cartes, les étiquettes à bagages, …

Chaque création unique est à la vente à l’Hôtel de Ville de Meudon. Cette collection de sacs et accessoires originaux et éco-conçus est proposée à prix coutant aux meudonnais. La ville n’a pas vocation à faire de bénéfices.

Cette démarche est d’autant plus remarquable qu’elle soutient une économie circulaire où le déchet devient matière première mais aussi une économie locale et solidaire. En effet, chaque objet est cousu en île de france par des personnes en situation de handicap.

Une campagne de communication responsable dans laquelle chaque citoyen est invité et incité à devenir consom’acteur; comment mieux illustrer l’économie circulaire!?

campagne de communication responsable
Meudon recycle ses bâches événementielles

Pourquoi des sacs en bâche recyclée ?

Un sac en bâche pour une économie circulaire

Pourquoi des Sacs en Bâche Recyclée ?!!!?

C’est ECO-RESPONSABLE
Campagnes de publicité obsolètes et ceintures de sécurité en fin de vie sont nos matières premières.
En favorisant leur réemploi, nous réduisons les déchets mais aussi les besoins en nouvelles matières.

C’est LOCAL
De la récupération à la couture en passant par la coupe, toute la chaîne de production est située en Ile de France dans un rayon de 50km.

C’est SOLIDAIRE
Une partie de la confection est confiée à des personnes handicapées.
Cette collaboration est déductible de la contributions AGEFIPH.

C’est FRANÇAIS
Nous sommes fières
de défendre la maroquinerie
française, un savoir-faire
qu’il faut préserver.

C’est DURABLE
Les bâches publicitaires sont des toiles PVC résistantes et imperméables. Elles sont faîtes pour durer.

C’est ORIGINAL
Chaque sac est une création unique découpée à la main dans une campagne de publicité obsolète.

C’est LUDIQUE
Un sac en bâche est un morceau choisi d’un projet de communication plus vaste.

C’est PRIMÉ
Les Eco-Actions a reçu le grand prix du Jury aux Eco-Trophées de la Haute Vallée de Chevreuse.

C’est CONVIVIAL
Les Zizas sont deux RE-Créatrices très sympathiques.

C’est COLLABORATIF
Nous partageons notre entreprise avec d’autres entrepreneurs salariés au sein d’ESSCOOP, Société Coopérative.

C’est AVANTAGEUX
Les cadeaux d’affaires bénéficient d’un régime fiscal privilégié et sont déductibles du résultat des entreprises.

C’est PORTEUR DE SENS
Adopter un sac en bâche, c’est soutenir notre démarche et être un consom’acteur.

C’est COMMUNICATIF
Faire des cadeaux en bâche, ça ne laisse jamais indifférent.
Ça communique responsable et ça participe à l’engagement RSE de votre entreprise.

C’est CIRCULAIRE
Sobre en carbone et en énergie, la fabrication de sacs en bâche participe à une économie écologiquement plus vertueuse privilégiant des ressources existantes.

Des jardins suspendus écologiques

jardin suspendu ecologique

jardin suspendu ecologique

A l’occasion de la semaine européenne du développement durable, nous avons travaillé avec la ville de Gif sur Yvette (Essonne) sur un concept de jardins suspendus écologiques & éco-logiques.

Inspirés par le projet de l’association Paris Label et de ses Potogreen, la ville nous a demandé de créer une jardinière urbaine que les animateurs des centres de loisirs de la ville puissent reproduire avec un public d’enfants et de familles.

Nous avons souhaité créer un pot sans couture sur la base de bâches piscines ou de supports de communication en fin de vie.

semaine européenne du développement durable 2015

Les animateurs sont désormais formés et vont pouvoir préparer ce grand rendez-vous avec les enfants des centres de loisirs.

Le Jour-J, ces jardinières urbaines vont investir les trottoirs pour rendre la ville plus verte!

jardin suspendu ecologique

La monnaie locale et Les Eco-Actions dans Le Parisien

 « Ça y est, elle est née ! La Racine, c’est le nom de la monnaie locale soutenue par le Parc naturel de la haute Vallée de Chevreuse. L’association qui porte la création de cet outil économique innovant a choisi ce patronyme à l’issue d’un appel à idées puis d’un vote du public.
La racine, c’est ce réseau par lequel sont puisées toutes les forces de la terre pour devenir source de la vie ; Un beau présage donc et un clin d’oeil aussi à l’illustre auteur dramatique éponyme qui parcourut notre vallée. Souhaitons à cette Racine d’engendrer de beaux fruits, ceux d’une économie locale fluide, utile au bien commun (nature, paysage, dynamique des villages), créatrice de progrès et d’échanges ! »
Plus d’infos :

Monnaie Locale Vallée de Chevreuse