Le recyclage de bâches vu par Sabrina

Nous laissons la plume à notre « stagiaire » pour mieux vous faire vivre le quotidien du recyclage de bâches des Eco-Actions.

C’est pas n’importe quelle stagiaire Sabrina ! Elle prépare le concours de professeur d’économie-gestion option marketing. Notre démarche l’a intéressée tout autant que l’idée d’avoir un regard extérieur et expert sur notre action nous a séduites.

Voici donc son récit, écrit sous la menace de nos cutters 😉

Immersion dans la « vraie » vie des Eco-Actions

Qui n’a jamais rêvé d’être une petite souris pour découvrir des secrets bien cachés, élucider des mystères, admirer des savoir-faire…

C’est cette chance que j’ai eu de suivre quelques jours les Eco-Actions (enfin les Zizas) et d’observer leur incroyable métier de recyclage de bâches; ce qui m’a permis de répondre à la question suivante :
Mais comment sont réalisées les si chouettes créations en bâches des Eco-Actions ?

Et bien, j’étais loin d’avoir saisi toute la précision de leurs actions…

Une semaine bien remplie

Ça tombe bien, cette semaine c’est objectif confection de 3000 porte-cartes de visites. Le client a fourni ses bâches publicitaires et souhaite les recycler pour en faire des cadeaux à ses équipes, créés à partir de sa matière. Distribution prévue lors d’un évènement organisé dans 4 semaines, top chrono !
D’abord il faut tester la matière du client : Est-t-elle adaptée au projet de sa 2eme vie ? Des prototypes ont été faits : évidemment avec 3 matières différentes de bâches il faut vérifier qu’elles soient toutes compatibles au montage de l’objet choisi. Dernières validations par téléphone avec la personne en charge du dossier chez le client, dans une ambiance conviviale avec les Zizas bien sûr !

test bache recyclée
test matière

Et c’est parti pour le découpage des 3000 « coupons » pour créer les porte-cartes. Avec mon gabarit j’ai pu participer à cette expérience unique et insolite : chercher les meilleures parties à couper de la bâche pour la valoriser sur un porte-carte… En suivant toute une liste de règles qui permettent d’avoir un œil averti aux meilleures sélections. Parce qu’une image imprimée sur une surface de 3mx2m, il faut savoir la mettre en valeur sur des coupons de 22cmx29cm, et c’est là qu’intervient toute l’expertise des Eco-Actions.  La réflexion est de mise à la fois pour faire les plus beaux objets, et à la fois pour en découper 3000  au total… Optimisation et valorisation de la matière, l’art de l’upcycling !

upcycling et valoriastion matière
quand la bâche te parle…
valorisation bache
la coupe ou l’un art de l’optimisation

C’est sur plusieurs jours que la mission « découpe » va se faire et mobiliser toute l’équipe des Eco-Actions. Évidemment, il y a aussi l’activité quotidienne et le planning à associer à cet objectif !

La vie de la coopérative

Par exemple une pause s’impose pour aller à la réunion de l’EssCoop, la réunion  mensuelle et l’assemblée générale, qui se déroule toute une matinée à Ste Geneviève des Bois. C’est l’occasion de voir les autres sociétés de la coopérative à laquelle les Eco-Actions adhèrent et de faire le point sur le passé et l’avenir… (Au passage, je remercie chaque membre de m’avoir si bien accueillie et permis d’assister à cette réunion qui fut extrêmement riche en savoir-faire de gouvernance d’entreprise).

mensuelle de la coopérative ESSCOOP chez Coeur d'Essonne
mensuelle de la coopérative ESSCOOP chez Coeur d’Essonne

Retour à la coupe…

…des 3000 coupons… Au fur et à mesure, ils sont comptés, lavés à la main, repassés, puis empilés… Oui, c’est un service de haute qualité ! Les coupons sont vérifiés un par un à chaque étape, ils sont tournés dans le bon sens, c’est-à-dire celui choisi pour la face « avant »… Il faut aussi penser à imprimer les étiquettes avec le logo du client à coudre sur la face « dedans »… Toute une gymnastique ! Et oui, une bâche à plat, il faut la visualiser en 3D pour trouver les bons visuels, et sélectionner les bonnes faces.

L’ESAT associé à la démarche

Nouvelle pause dans cette mission, il faut aller à l’ESAT chercher la commande faite par la Ligue contre le cancer et celle faite par la fédération française de volley. Voilà une escapade qui permet de découvrir l’équipe de confection de l’atelier ESAT et les étapes de création des produits. Sophie la chef de l’atelier nous remet les objets confectionnés, et retour à l’atelier de St jean de Beauregard pour continuer la découpe des porte-cartes…

bache recyclé ecoactions
quand les bâches parlent d’elles-mêmes

Enfin, le compte y est ! Dépôt de la totalité des coupons chez le maroquinier situé à quelques kms de l’atelier des Eco-Actions. Les porte-cartes de visites sont confectionnés dans cet atelier de maroquinerie car ils sont « doublés », c’est une petite spécificité liée à la qualité de la bâche : la doublure vient la rigidifier et la solidifier. Pour chaque bâche, une solution… Toutes les matières sont réutilisables et recyclables à leur manière ! Cela signifie que chaque création est vraiment unique !

Le maroquinier, un partenaire local privilégié

Et puis un matin, il y a un appel pour une demande de confection de 550 trousses en bâche ! Le client ne fournit pas la bâche et demande une livraison dans moins de 21 jours dans le sud… Alors un briefing s’organise : cahier des charges de la trousse, tests matière avec le maroquinier, dessin du modèle et choix des coutures… Et vérification de la possibilité de planifier la confection avec l’atelier… Quelles bâches utiliser ? Quelles couleurs choisir ? Qui est le client final ? Étiquettes avec logo ou pas ? Une série de questions se posent…

Avec si peu de délai, il faut s’organiser pour couper, nettoyer, repasser… Et puis il neige. Les températures sont en dessous de zéro alors autant dire que les conditions de travail par ce froid à l’atelier de St Jean de Beauregard sont difficiles… Heureusement avec les Zizas, il y a toujours une solution à tout !

À contexte particulier, solution particulière : un repli est organisé dans une maison pouvant accueillir 12 bâches de 3m70 x 3m, à étaler au sol pour découper au chaud. Opération organisation d’un nouvel espace de coupe !

deuxième vie des baches
atelier découpe nomade

Et me voilà à déplacer de grandes bâches d’une campagne de communication magnifique; une matière dans une qualité incroyable au toucher, très épaisse, avec des couleurs lumineuses !

Manipuler ces bâches publicitaires, les déplier, les toucher, les découvrir grandeur nature, sentir leurs parfums et s’imaginer qu’elles vont avoir une 2eme vie…

Un projet qui a du sens

Je participe à un projet responsable ! Cela me donne des sensations uniques, comme se sentir acteur pour l’environnement, ou bien encore cette satisfaction à répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux du développement durable… Wahooo !

Et c’est reparti pour de la découpe !

Toujours entre d’autres missions nécessaires et inévitables du quotidien, comme la lecture des mails, la communication, l’administratif, la gestion informatique des devis et commandes, la logistique quotidienne… Et j’en oublie !

Et voilà, pour moi c’est déjà fini. Et je sais que ce n’est que la partie visible de l’iceberg du recyclage de bâches que j’ai découvert… C’était incroyable de vivre votre quotidien et de participer à ces projets de si près…

Sacrée expérience pour moi. Merci pour votre confiance, et pour toutes vos bonnes soupes du midi !

EcoActions vu par
©ChlomoMasliah/ESSCOOP

Woawwww… On en rougit encore… Merci Sabrina!!!