Lilo, un moteur de recherche solidaire qui nous veut du bien!

Moteur de recherche solidaire

Saviez-vous que chaque année, chacun de nous rapporte aux moteurs de recherche 30 €, grâce aux liens commerciaux ?

Nous faisons tous des dizaines de recherche sur internet chaque jour. Pourtant ce geste anodin a le pouvoir d’agir pour changer les choses.

Aujourd’hui, il existe un moteur de recherche solidaire pour redistribuer cet argent à des projets sociaux et environnementaux : Lilo

http://www.uselilo.org/?startvideo=true&utm_source=les-eco-actions-remade-france

Comment ça marche un moteur de recherche solidaire ?

Chaque recherche effectuée sur Lilo vous rapporte une goutte d’eau que vous pouvez offrir au projet de votre choix.

Rassurez-vous, Lilo utilise les mêmes recettes que les autres et la qualité de vos recherches ne sera pas impactée.

Bonne nouvelle, nous avons été sélectionnées et vous pouvez reverser vos gouttes d’eau aux Eco-Actions pour soutenir notre démarche de réemploi Re-Made in France 😉

Vous pouvez désormais nous financer gratuitement en utilisant Lilo pour vos recherches quotidiennes sur internet !
En plus, Lilo protège votre vie privée en ne collectant pas les données.

A vous de jouer!

Pour découvrir ce nouveau moteur de recherche solidaire et nous financer gratuitement, c’est très simple :
1-Se rendre sur http://www.lilo.org/?utm_source=les-eco-actions-remade-france pour utiliser le moteur de recherche Lilo.
Regardez la video explicative très bien faite.
Il faut ensuite installer un petit module qui comptabilise vos gouttes d’eau.
Vous pouvez également créer un compte qui vous permet d’archiver vos gouttes d’eau d’une session à l’autre (facultatif).
2-Cumuler au minimum 50 gouttes d’eau.
3-Aller sur la fiche projet http://www.lilo.org/fr/les-eco-actions-remade-france/?utm_source=les-eco-actions-remade-france et verser au minimum 50 gouttes d’eau la première fois que vous nous verser vos gouttes d’eau (les fois suivantes, c’est à souhait).
4-Faire ses recherches au quotidien avec Lilo pour gagner des gouttes d’eau.
5-Reverser régulièrement ses gouttes d’eau, en se rendant directement sur la fiche projet http://www.lilo.org/fr/les-eco-actions-remade-france/?utm_source=les-eco-actions-remade-france

Un moteur de recherche solidaire
La fiche de présentation des Eco-Actions sur le site de Lilo

Lancé en février 2015, le moteur de recherche solidaire Lilo a déjà reversé plus de 75 000€ au bénéfice de 40 projets.

Aujourd’hui, nous avons besoin de vos voix pour être plus exposées sur le moteur de recherche Lilo.
En effet, chaque semaine, le projet qui a eu le plus de votes devient visible par tous les utilisateurs de Lilo.

Un très grand merci à tous pour votre soutien. Et surtout, n’hésitez pas à diffuser autour de vous ! 🙂

 

« Si un seul homme rêve seul, ce n’est qu’un rêve, si plusieurs hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité » F. Hundertwasser.

Un cadeau éco-conçu pour la meilleure action éco-essonnienne

cadeau concours eco-conçu

Un cadeau éco-conçu pour un concours d’éco-citoyenneté? Ça peut paraître évident mais c’est encore bien loin de l’être!

C’est en tout cas la bonne idée qu’a eu le Conseil Départemental de l’Essonne pour récompenser les gagnants de son concours « Action pour la Planète ». Ce concours a pour vocation de valoriser des initiatives éco-citoyennes portées par des héros du quotidien; des actions en faveur de l’environnement et de cadre de vie, de la consommation responsable et du vivre ensemble.

Contexte

Pour cette première édition, une grande bâche de communication accueillait les essonniens à l’hôtel du département d’Evry. Elle était belle et reprenait tous les éléments forts de cette première édition tant sur le plan graphique que lexical, notamment le logo et les couleurs de l’opération.

La Bonne idée

Alors, quand il a fallu la décrocher, les agents du département ont pensé aux Eco-Actions pour envisager sa transformation en dotation pour le concours. Après quelques échanges, nous avons choisi ensemble l’objet idéal pour mettre en valeur la matière première et récompenser les lauréats.

Cette bâche a été découpée à la main à l’atelier. Chaque mot ou élément graphique en lien avec le concours a été valorisé ou détourné. Puis les coupons ont été confiés pour la couture à des personnes en situation de handicap qui ont achevé la confection de ce cadeau éco-conçu.Toutes ces opérations sont réalisées en île de france et valorisent une démarche d’économie circulaire locale et solidaire.

Quelques semaines plus tard, à l’occasion de la semaine européenne du développement durable, une cérémonie de remise des prix a ainsi mis à l’honneur 12 actions éco-citoyennes récompensées par une dotation financière et un cadeau éco-conçu unique à forte valeur ajoutée.

Les heureux porteurs de projets de ce concours se sont vus remettre une chouette pochette pour tablette en bâche recyclée Les Eco-Actions!

cadeau concours eco-conçu

Une campagne de communication responsable pour Meudon

Comment mener une campagne de communication responsable à moindre coup?

La ville de Meudon innove dans ce domaine en proposant aux meudonnais d’acquérir des articles de maroquinerie RE-MADE IN FRANCE uniques et solidaires en partenariat avec Les Eco-Actions.

Voilà une façon bien originale de repenser sa communication!

La Ville de Meudon a confié aux Eco-Actions ses magnifiques bâches événementielles réalisées à l’occasion d’expositions ou de manifestations.

Chaque bâche a été découpée à la main de manière à valoriser ses éléments graphiques et visuels, témoins des événements de la ville. Les guirlandes de lampions du Marché de Noël, des troubadours, des gravures de Rabelais ou le Hangar Y… pas un détail de ces supports de communication ne nous échappe. Très peu de chutes avec la multiplicité des modèles et un bien meilleur avenir que l’incinérateur pour les bâches. On les retrouve sur les sacs à main, les pochettes, les porte-cartes, les étiquettes à bagages, …

Chaque création unique est à la vente à l’Hôtel de Ville de Meudon. Cette collection de sacs et accessoires originaux et éco-conçus est proposée à prix coutant aux meudonnais. La ville n’a pas vocation à faire de bénéfices.

Cette démarche est d’autant plus remarquable qu’elle soutient une économie circulaire où le déchet devient matière première mais aussi une économie locale et solidaire. En effet, chaque objet est cousu en île de france par des personnes en situation de handicap.

Une campagne de communication responsable dans laquelle chaque citoyen est invité et incité à devenir consom’acteur; comment mieux illustrer l’économie circulaire!?

campagne de communication responsable
Meudon recycle ses bâches événementielles

Pourquoi des sacs en bâche recyclée ?

Un sac en bâche pour une économie circulaire

Pourquoi des Sacs en Bâche Recyclée ?!!!?

C’est ECO-RESPONSABLE
Campagnes de publicité obsolètes et ceintures de sécurité en fin de vie sont nos matières premières.
En favorisant leur réemploi, nous réduisons les déchets mais aussi les besoins en nouvelles matières.

C’est LOCAL
De la récupération à la couture en passant par la coupe, toute la chaîne de production est située en Ile de France dans un rayon de 50km.

C’est SOLIDAIRE
Une partie de la confection est confiée à des personnes handicapées.
Cette collaboration est déductible de la contributions AGEFIPH.

C’est FRANÇAIS
Nous sommes fières
de défendre la maroquinerie
française, un savoir-faire
qu’il faut préserver.

C’est DURABLE
Les bâches publicitaires sont des toiles PVC résistantes et imperméables. Elles sont faîtes pour durer.

C’est ORIGINAL
Chaque sac est une création unique découpée à la main dans une campagne de publicité obsolète.

C’est LUDIQUE
Un sac en bâche est un morceau choisi d’un projet de communication plus vaste.

C’est PRIMÉ
Les Eco-Actions a reçu le grand prix du Jury aux Eco-Trophées de la Haute Vallée de Chevreuse.

C’est CONVIVIAL
Les Zizas sont deux RE-Créatrices très sympathiques.

C’est COLLABORATIF
Nous partageons notre entreprise avec d’autres entrepreneurs salariés au sein d’ESSCOOP, Société Coopérative.

C’est AVANTAGEUX
Les cadeaux d’affaires bénéficient d’un régime fiscal privilégié et sont déductibles du résultat des entreprises.

C’est PORTEUR DE SENS
Adopter un sac en bâche, c’est soutenir notre démarche et être un consom’acteur.

C’est COMMUNICATIF
Faire des cadeaux en bâche, ça ne laisse jamais indifférent.
Ça communique responsable et ça participe à l’engagement RSE de votre entreprise.

C’est CIRCULAIRE
Sobre en carbone et en énergie, la fabrication de sacs en bâche participe à une économie écologiquement plus vertueuse privilégiant des ressources existantes.

Sensibilisation entreprise : La vache qui émeut

La sensibilisation entreprise peut prendre des formes très différentes la preuve !

Chaque année, le Groupe BEL France (La Vache qui Rit, Babybel, Kiri, Leerdammer, Boursin, …) organise sa journée RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale). On y retrouve les différents services du groupe : marketing, finance, ressources humaines, commercial, … C’est l’occasion de se retrouver autour d’une action du groupe et de la mettre en lumière.

Cette année, c’est le partenariat de La Vache qui Rit avec l’association SOS Villages d’enfants qui était mis à l’honneur. Cette association redonne à des frères et soeurs séparés de leurs parents le bonheur de grandir ensemble selon un mode de vie familial. Chaque village d’enfants SOS compte 10 à 15 maisons familiales. Elles accueillent chacune entre 5 et 12 enfants et leur mère SOS.

Le groupe BEL soutient l’association depuis plusieurs années et finance notamment des goûters d’anniversaire ou des vacances.

Après la diffusion d’un joli reportage sur l’association, une « maman SOS » ainsi que le très charismatique directeur général de l’association ont répondu aux questions des 80 collaborateurs présents. Un temps de partage très apprécié de part et d’autre.

Afin de permettre aux collaborateurs BEL de faire un geste plus personnel pour les enfants de l’association, nous avons été invitées par l’agence Namaska à leur avons proposer de customiser des petites peluches « La Vache qui Rit » en valorisant des supports de communication obsolètes.

agitation devant les bâches à recycler!
agitation devant les bâches à recycler!

sensibilisation-entreprise2

Ainsi, des rapports annuels sont devenus des petits colliers/bracelets de perles de papier  et les bâches de communication ont été découpées pour confectionner avec l’aide d’un ESAT, des petites besaces porte-monnaie.

Après quelques hésitations et inquiétudes, tous les participants se sont pris au jeu et ont customisé leur peluche avec coeur et entrain!

Une peluche customisée avec les supports de communication obsolètes du groupe BEL
Une peluche customisée avec les supports de communication obsolètes du groupe BEL

Autant de petites vaches personnalisées qui seront remises aux enfants de l’association et qui viennent illustrer l’implication de tous dans ce partenariat qui n’est pas simplement financier.

sensibilisation-entreprise7

Des petites trousses La Vache qui Rit réalisées par les collaborateurs BEL
Des petites trousses La Vache qui Rit réalisées par les collaborateurs BEL

Cadeau responsable : La Macif prend le large

Petite histoire d’un cadeau responsable!

Quand la Macif Gatinais Champagne a contacté Les Eco-Actions, elle était à la recherche de cadeaux originaux et responsables pour son congrès annuel. La perspective d’offrir un package de goodies made in très très loin était un peu dissonante avec la démarche RSE (responsabilité sociale et environnementale) de cet assureur engagé. Oui mais…

Pas facile de défendre une idée aussi insolite que celle de recycler ses supports de communication obsolètes. Comme ça nous arrive souvent, une rencontre heureuse avec une alliée convaincue a eu raison des réticences de départ.

L’idée première était de travailler sur les anciennes bâches de congrès de la Macif Gâtinais Champagne. Et puis, en manque de matière, nous avons sollicité toutes les bonnes volontés jusqu’à découvrir des bâches magnifiques de Macif Solidarité Mer qui accompagne des skippers talentueux sur des programmes de course au large. En 2012/2013, c’est tout le groupe Macif qui s’était mobilisé et avait vibré avec François Gabart, vainqueur du Vendée Globe.

Le bateau MACIF
Le bateau MACIF
Un travail de coupe qui nous a fait naviguer.
Un travail de coupe qui nous a fait naviguer.
Les coupons prêts pour la confection.
Les coupons prêts pour la confection.

Quelques semaines plus tard, ce sont près de 200 conférenciers qui ont été remis aux collaborateurs de la Macif lors de leur Congrès 2014 à Orléans; des cadeaux éco-responsables originaux, uniques et confectionnés en île de France.

Mission accomplie!

Un conférencier en bâche recyclée qui  a marqué les esprits.
Un conférencier en bâche recyclée qui a marqué les esprits.
Quelques-un des 200 conférenciers Macif.
Quelques-un des 200 conférenciers Macif.

cadeau-eco-responsable3

Les Eco-Actions et Coopaname dans Socialter

Un article sur Coopaname, notre Coopérative d’Activités et d’Emploi d’Île de France, pour lequel nous avons témoigné.

Socialter, le magazine de l'économie nouvelle génération.
Socialter, le magazine de l’économie nouvelle génération.

Merci à Concepcion Alvarez, la journaliste, qui est venue nous rencontrer à l’atelier pour Socialter.

4e numéro de Socialter, le magazine de l’économie nouvelle génération.
Au sommaire de ce numéro : un dossier spécial sur les mutations du travail.
La grande transformation est en marche !

http://www.socialter.fr

SOCIALTER_04_Coopaname_P1

SOCIALTER_04_Coopaname_P2

SOCIALTER_04_Coopaname_P3

Coopaname et Les Eco-Actions dans La Croix

Un article de Julien Duriez à lire en intégralité sur le site du Journal La Croix :

Ces entrepreneurs qui se regroupent en coopérative

Les Coopératives d’activité et d’emploi (CAE), comme Coopaname, qui compte 700 membres en Île-de-France, regroupent des « entrepreneurs-salariés ».

Réunion de travail au siège de Coopaname à Paris. Sur les panneaux, on peut lire les notes suivan...

Jeremie Wach-Chastel/

Réunion de travail au siège de Coopaname à Paris. Sur les panneaux, on peut lire les notes suivantes : « accepter de partager le pouvoir », « mutualiser », « être solidaire financièrement et économiquement ».

Désireux de se lancer à leur compte, ces anciens salariés ou chômeurs mutualisent des services – formation, comptabilité, responsabilité juridique – et partagent une vision solidaire et collective de l’entrepreneuriat.

Isabelle Reveret et Isabelle Nicolas ont quitté pour quelques heures les bureaux des Ecoactions, leur petite structure spécialisée dans l’animation d’ateliers autour du recyclage à Saint-Jean de Bauregard, dans l’Essonne. Aujourd’hui a lieu la réunion mensuelle de la Coopérative d’activité et d’emploi (CAE) Coopaname, dont elles sont membres. Au menu : un déjeuner pris en commun, pour échanger sur leurs projets entrepreneuriaux respectifs.

Comme les deux Isabelle, ils sont 700 « entrepreneurs-salariés » à faire partie de la structure francilienne. Artisans, consultants, aides à domicile, correcteurs ou informaticiens, tous ont en commun d’avoir créé leur activité dans un esprit de mutualisation.

Avant d’adhérer à Coopaname, Isabelle Revéré, employée dans une agence d’événementiel, avait fait le tour de plusieurs sociétés de gestion classiques avec son projet de création d’entreprise sous le bras. Sans trouver pour autant ce qu’elle cherchait.

LE MODÈLE DE COOPÉRATIVE D’ACTIVITÉ SE « DÉMARGINALISE »

« J’avais besoin d’être suivie, d’apprendre l’entrepreneuriat, raconte-t-elle.Et contrairement à une couveuse ou une pépinière d’entreprises, on s’engage avec Coopaname dans la durée. » Déduction faite des 10% de chiffres d’affaires dû à Coopaname au titre des services mutualisés (comptabilité, services juridiques, formations), elle se verse aujourd’hui, après un an et demi d’activité, l’équivalent d’un petit Smic.

A leur création, il y a une quinzaine d’années, les CAE étaient destinés aux demandeurs d’emploi qui souhaitaient créer leur activité. Elles intéressent aujourd’hui de plus en plus de salariés à la recherche d’indépendance. « Beaucoup n’en peuvent plus des méthodes de management trop contraignantes et cherchent à sortir du modèle d’entreprise classique », pense Stéphane Veyer.

Le modèle reste encore relativement confidentiel. Réparties dans toute la France, les CAE réunissent 5 000 entrepreneurs salariés. Mais depuis deux ou trois ans, ces structures peu connues du grand public se « démarginalisent », juge Stéphane Veyer, directeur de Coopaname.

UA_coopaname-8

Les entrepreneurs de Coopaname se réunissent au moins une fois par mois dans une des antennes de la Scop réparties dans toute l’Île-de-France. (Jeremie Wach-Chastel)

 « ON DIT MERCI À LEHMAN BROTHERS »

« Depuis le début de la crise, les gens s’intéressent à des modèles économiques différents. À Coopaname, on dit merci à Lehman Brothers ! », ironise le quadragénaire dynamique, ancien salarié d’une grande entreprise de conseil. Un contexte favorable qui pourrait être encore renforcé par la création d’un nouveau statut dans le projet de loi sur l’économie sociale et solidaire (ESS), examiné au printemps 2014.

Coopaname ne refuse personne. Mais tous les projets de création d’activité n’aboutissent pas. Un tiers des nouveaux membres ressort de la coopérative entre six mois et quelques années après y être entré, « faute d’avoir un revenu suffisant », rapporte Stéphane Veyer.

Un autre tiers des candidats ne signe jamais de contrats avec Coopaname, faute d’avoir facturé. Ce n’est que si le projet se concrétise financièrement que l’entrepreneur contracte avec Coopaname. « Mais ils auront au moins essayé de vivre l’utopie, d’aller au bout de leur projet, explique le directeur. Et ils repartiront sans avoir contracté de dette ».

Julien Duriez

C’est déjà Noël, soutenez les artisans de l’Essonne !

La période des fêtes approche à grands pas, et nous avons préparé une jolie collection de trousses, sacs, pochettes ipads, sacoches ordinateurs à mettre aux pieds de vos sapins.

Vous voulez du Made in France, du Made in Ile de France, de l’original, du recyclé, du solidaire, du circulaire, du durable, … ?!!

 On a tout ça pour vous!

Quelques dates pour nous retrouver :

Marché de Noël de Janvry
Sam 30 Novembre & Dim 1er Décembre,
Sam 7 & Dim 8 Décembre, de 10h à 19h,
Petite ferme de Janvry (91640).

Un marché de Noël convivial dont la réputation n’est plus à faire!
Nous exposerons dans le petit chalet juste à coté du télésiège des enfants, dans l’allée au fond de la cour.
130 exposants et la magie de noël dans cette petite commune de l’Essonne. Venez donc nous retrouver avant la raclette et après les marrons chauds!

Coopanoël de Coopaname, à Paris (20)
Jeudi 12 décembre de 14h à 19h.
7/9 rue Albert Marquet, Paris 20ème.
C’est Coopanoël, une belle expo-vente de productions et savoir-faire de quelques-uns des 650 entrepreneurs salariés de notre coopérative, Coopaname.

Ouverture exceptionnelle de l’Atelier
Samedi 14 décembre de 10h à 18h.
Ouverture exceptionnelle un samedi avec la présence de deux invités non moins exceptionnels avec nous toute la journée histoire de vous donner l’occasion de faire vos derniers achats de Noël :
Cécile et ses bijoux  et objets de déco en métal recycléhttp://ccecile.canalblog.com/
et Sylvain et ses jeux de société pour petits et grands   http://www.ludoshop.com

A Fontenay Les Briis
à coté de la boulangerie de Bel Air
Dimanche 15 décembre de 10h à 19h. Un marché de noël avec quarante exposants.

 

Pub par l’objet avec Les Eco-Actions

Extrait de l’enquête « Pub par l’Objet »d’Olivier Fermé pour « en Essonne, Réussir »

« Les re-made in France d’Éco-Actions (St-Jean-de-Beau- regard) à base de bâches publicitaires recyclées portent un message fort et personnalisé de l’entreprise en faveur de l’environnement. »

Aujourd’hui, le made in France est dans l’air du temps. D’après l’enquête Ginger pour la 2FCPO, 64% des Français accordent un caractère prioritaire à connaître l’origine des cadeaux publicitaires. (…)

À Saint-Jean-de-Beauregard, les re-créatrices des Éco-Actions allient aussi développement durable et production locale. Cette jeune entreprise récupère les bâches publicitaires en PVC et de celles de piscine, notamment de ses clients, pour fabriquer sacs, trousses, conférenciers et autres pochettes à ordinateur ou à tablette.

Découpées et préparées de manière artisanale, afin de valoriser les visuels et de limiter les chutes, les bâches sont assemblées dans un Etablissement et service d’ai- de par le travail (Esat) fran-cilien. Collectivités locales et entre- prises constituent l’essentiel de la clientèle des Éco-Ac- tions. S’il s’agit plus souvent de cadeaux d’affaires que d’objets publicitaires, l’aspect communication n’est pas oublié. L’étiquette comporte le logo de l’entreprise commanditaire et, au dos, la mention originale re- made in France.

Retrouvez l’intégralité de cette enquête :

En Essonne Réussir Enquête Objet Pub
En Essonne Réussir
Enquête Objet Pub

En Essonne Réussir Nov13 - 2 En Essonne Réussir Nov13 - 3 En Essonne Réussir Nov13 - 4